La grande aventure du journal Tintin 1946 - 1988
Accueil de BD Tek Rechercher Votre compte

Album : Temps mort


 
 
 
Temps mort

Titre de la série

   * Temps mort


Titre de l'album

   *

Auteurs

   * Auteur :

Informations

   * Editeur :
   * Collection : Monotrème
   * Couverture : Brochée
   * Format : 210 x 275 mm
   * Nb pages : 60
   * Couleur / N&B : Bichromie
   * Date : 19 juin 2008
   * ISBN / EAN13 : 2352120403 / 9782352120407
   * Prix de vente : 13.00 €

Description

"C'était pas prévu que je perde mon boulot et puis c'est peut-être mieux comme ça. je vais avoir 40 piges, je vais ou, je vais faire quoi ?" Parallèlement à sa passion pour le dessin et la bande dessinée, qui lui permis de publier pendant plusieurs années Envrac, un perso-zine retraçant le quotidien de son quartier, Gilles Rochier avait un autre boulot, stressant, qui l'occupait largement et à plus que plein temps.
Pas de temps à consacrer à soi, à ses amis, peu à sa famille. Et la passion du dessin, toujours présente qui venait compliquer la donne.
Un jour, sa boîte coule... Plus rien a quoi se raccrocher, l'impression que le sol se dérobe... la dépression l'engouffre.
Heureusement le dessin est là, il s'y raccroche, fait un break, le justifie auprès des autres par son "statut" de dessinateur, auprès de lui surtout.
Il est urgent de faire un temps mort.
Réapprendre à vivre sans s'oublier dans douze heures de travail quotidien, partager du temps avec sa famille, retrouver les amis perdus. "Un tempo de vie ralenti par les médocs, j'attends que ça passe", car l'arrêt est brutal.
Nous retrouvons ainsi l'auteur de Dernier Etage, Igor et moi, Dunk chicken and blood... faisant le point à l'aube de ses 40 ans, plus que jamais accro à la bande dessinée, issue quasi-rédemptrice à une vie qu'il a oublié de vivre. "Je raconte l'histoire de ma dépression, mon quartier, ma vie, les vieux copains. Cette vie qui m'entoure et que je ne voyais pas avant". L'observation est jouissive, l'attention aux autres chaleureuse mais corrosive et l'auteur ne s'épargne pas. Les rapports entres les êtres sont bruts, les conversations rapportées hilarantes ou tragiques, toujours précises.


 
Votez pour cet album

Soyez le premier à évaluer cet album
Pour évaluer cet album, vous devez créer un compte ou vous identifier
Réseaux sociaux