La grande aventure du journal Tintin 1946 - 1988
Accueil de BD Tek Rechercher Votre compte

Album : L'érotisme sacré, femmes de cristal et de fumée


 
 
 
L'érotisme sacré, femmes de cristal et de fumée

Titre de la série

   * L'érotisme sacré


Titre de l'album

   * femmes de cristal et de fumée

Auteurs

   * Auteur :

Informations

   * Editeur :
   * Genre : Art Book
   * Format : 240 x 330 mm
   * Nb pages : 100
   * Couleur / N&B : Couleur
   * Date : mars 2011
   * ISBN / EAN13 : 2915757267 / 9782915757262
   * Prix de vente : 29.00 €

Description

Varenne c'est d'abord un trait reconnaissable entre tous : une superbe « ligne claire » qui aurait fait rougir Hergé, présumé père de la susdite ; comme la plupart des lecteurs de ma génération j'ai découvert l'art de Varenne à travers ses récits érotiques qui tranchaient déjà sur la production ambiante. Les années soixante-dix avaient libéré les « bulles » du carcan de la censure et, parfois, du mauvais goût. On copulait à tout va dans les bandes dessinées d'alors, qui pour la première fois méritaient pleinement leur appellation. A de très rares exceptions près, les auteurs n'étaient pas tellement plus âgés que leurs lecteurs. Leur vision de la sexualité, assez primaire, s'en ressentait. Et puis vint Varenne.
D'emblée je sentis un trouble d'un autre ordre. On n'était plus dans la provocation gratuite, la galéjade, la polissonnerie potache. Varenne était grave sur un sujet léger. Il y avait du moraliste chez cet amateur de (très) beaux culs (...)
Il lui restait à accomplir une ultime métamorphose : l'hommage aux maîtres du passé, cet exercice de style auquel les plus grands se sont livrés au cours de l'histoire de l'art ; une confrontation qui aurait pu être aussi vaine que dérisoire lorsque les références s'appellent Botticelli, Vinci, Caravage ou même Ingres, Klimt ou Warhol. En se surpassant lui-même, Varenne réussit à nous procurer cette émotion intense que l'on éprouve devant ces icônes féminines, transformant au passage les pécheresses en saintes et les madones en créatures du Diable. Et on se dit qu'il se serait fort bien accommodé d'un monde régi exclusivement par les femmes. A condition d'en être l'unique et dernier représentant mâle.
Thierry TAITTINGER.


 
Votez pour cet album

Soyez le premier à évaluer cet album
Pour évaluer cet album, vous devez créer un compte ou vous identifier