La grande aventure du journal Tintin 1946 - 1988
Accueil de BD Tek Rechercher Votre compte

Album : Gros bois


 
 
 
Gros bois

Titre de la série

   * Gros bois


Titre de l'album

   *

Auteurs

   * Auteur :

Informations

   * Editeur :
   * Collection : Coquelicot
   * Couverture : Cartonnée
   * Format : 190 x 250 mm
   * Nb pages : 108
   * Couleur / N&B : Couleur
   * Date : 20 novembre 2014
   * ISBN / EAN13 : 2354190735 / 9782354190736
   * Prix de vente : 20.50 €

Description

" UNE TROISIEME CHUTE MORTELLE à GROS BOIS. Un homme âgé de 19 ans a chuté d'un ravin dans la forêt de Gros Bois, samedi 11 juin aux alentours de 3h30.
C'est la 3è fois depuis le début de l'année qu'un tel drame se produit dans cette partie de la forêt pourtant réputée difficile d'accès. Suicide, accident ou meurtre ?
L'enquête est en cours... "

GROS BOIS se réveille une nouvelle fois endeuillé par la mort d'un des siens. Mis à part les parents de la victime, personne ne semble réellement affecté. Chacun des habitants tente d'accomplir normalement sa tâche journalière. Parmi eux, Francis, un brun mélancolique, va tenter avec ses trois amis de trouver le spot parfait pour pique-niquer et picoler. Après avoir fait leur stock de provisions chez Guy l'épicier, ils s'enfoncent dans la forêt. Parallèlement, les notables de la ville gèrent d'étranges trafics. D'un coté la police qui avec la complicité d'une bande de « crânes rasés » fabriquent de l'alcool frelaté. De l'autre, Monique, la gérante du salon de coiffure qui prostitue ses employées. Tous sont chapeautés par le maire du village qui tient un mystérieux bar clandestin et libertin : le « Club Michel » Dans GROS BOIS, l'auteur investit des thèmes récurrents du polar américain : le trafic, la corruption ou la prostitution. Sur cette base, il explore avec humour, cynisme et désenchantement les mœurs des habitants d'un village isolé. GROS BOIS est aussi un hommage au mythique TWIN PEAKS de David Lynch. Certains codes formels et narratifs utilisés par le cinéaste sont ici réexploités pour créer une nouvelle composition. Graphiquement, GROS BOIS reprend les bases établies dans son livre précédent FASTERMARKET. Le trait reste cerné et les couleurs franches. L'évolution se situe dans le travail des fonds. Plus détaillés et diversifiés, ils forment une palette d'ambiance plus riche qui renforce le récit.


Liens

Les Enfants Rouges : Gros bois

 
Votez pour cet album

Soyez le premier à évaluer cet album
Pour évaluer cet album, vous devez créer un compte ou vous identifier